Sa Pa, immersion parmis les ethnies minoritaires du Vitenam

 

 

Le 14 janvier 2018,

C’est en sleeping bus que nous quittons Hanoï tôt le matin pour rejoindre Sa Pa.

Ces fameux bus avec 3 longues rangées de lits superposés, ces bus où si vous oubliez d’enlever vos chaussures pour y monter ou que vous souhaitez descendre quelques secondes pour faire une pause pipi vous risquer de vous attirer les foudres du chauffeur ! Sur le coup c’est pas fun, mais maintenant on n’en rigole bien ! Il vaut mieux choisir les couchettes du bas pour pouvoir poser ses affaires dans le couloir.

Grâce à le nouvelle route de construite entre Hanoï et Lao Cai nous mettons seulement 6h pour rejoindre Sa Pa. Ville située à 1500m d’altitude dans l’extrême nord du Vietnam.

Sa Pa est une ville en pleine expansion très touristique, un point central pour partir en trekking à la journée ou sur plusieurs jours. La région est peuplée de plusieurs ethnies minoritaires dont les 3 les plus connues sont les Daos Rouges, les Hmongs et les Dzai, avec leurs propres us et coutumes. Les femmes et enfants viennent de leur village pour vendre de l’artisanat aux touristes.

Quand nous arrivons à Sa Pa nous déposons nos affaires à l’hôtel et partons manger afin de nous réchauffer ! Et oui nous sommes en janvier et c’est l’hiver dans le nord du Vietnam. La veille il a même neigé en altitude.

Nous devons trouver une agence avec laquelle nous allons faire notre trek. Nous comparons 2 agences et choisissons l’agence Vietnam Nomadtrail qui propose différentes excursions. Nous décidons de partir 3 jours et 2 nuits avec un guide privé. Le trek nous revient à 65€/personne tout compris (guide, logement, repas, eau, transport retour en mini-van).

  • Jour 1 : Sapa → Ta Phin (≈ 15kms)

Le lendemain matin nous partons tôt à l’agence pour y laisser nos bagages et rencontrer notre guide Xu qui, à 24 ans, est une petite boule d’énergie ultra motivée pour le trek ! Il fait déjà bien froid, les bonnets et les gants enfilés nous commençons la journée dans la brume. Xu commence à nous expliquer certaines traditions de la région, nous parle d’elle et de son mode vie. Si différent du notre…

Les paysages sont complètement cachés sous la brume, nous apercevons quand même quelques rizières en terrasse (non cultivées à cette période) quand nous descendons un peu en altitude. Les rayons du soleil s’y reflète, c’est sublime ! Nous croisons un groupe de Hmongs et Daos Rouges ramassant du bois pour l’arrivée du Têt (le nouvel an Vietnamien).

Nous traversons plusieurs plaines et montagnes jusqu’à l’arrivée à un village où nous nous arrêtons manger et nous réchauffer. Le soleil s’est bien caché, il commence à faire très froid.

À cause de la pluie tombée ces derniers jours, les chemins sont très boueux et glissants ! Nous commençons à avoir les pieds un peu mouillés pour finir la journée de marche. Nous traversons des rizières pleines de boues, des plaines brumeuses avec des chèvres et des moutons. Ambiance Irlandaise dans le Connemara garantie !

Nous atteignons enfin le village et la homestay dans laquelle nous allons passer notre 1ère nuit. C’est un village de l’ethnie Dao Rouge. Nous sommes accueillis pas les propriétaires de la maison et nous nous mettons rapidement près du feu. La maison est très basse de plafond et très sombre, elle n’est pas fermée, il y fait donc assez froid.

Nous sommes tous autour du feu qu’ils utilisent aussi comme moyen de cuisson. Aurélien et Quentin aident à préparer des nems, et Emelyne et moi faisons des bracelets avec notre guide. Nos hôtes nous préparent des frites à l’ail en guise d’apéritif. Le repas est servi, c’est un régal : nems, riz, légumes sautés, porc aux oignons, poulet au gingembre/citronnelle… Le tout arrosé d’alcool de riz maison.

Nous partons nous coucher après une petite partie de cartes. Notre chambre est composée de 2 lits doubles avec d’énormes couvertures. On enfile quand même nos vêtements techniques (et oui il fait 2°C !!) pour passer une bonne nuit.

  • Jour 2 : Ta Phin → Cat Cat (≈ 25kms)

Nous avons survécu au froid, mais le réveil est très matinal. La maison est entourée de poules, coqs et cochons qui eux ne se soucient pas de savoir si nous dormons !

Nous prenons un bon petit déjeuner avant de repartir affronter cette 2ème journée. Malheureusement le soleil n’est toujours pas au rendez-vous, nous sommes entourés de brume. Ce qui est dommage car nous passons des points de vue (apparemment splendides) complètement bouchés par les nuages. Nous croisons les doigts pour que le temps se dégage.

Nous longeons des flancs de montagne sur des chemins parfois escarpés, toujours aussi boueux et très glissants ! La végétation est magnifique. Nous descendons en altitude et la vue devient de plus en plus dégagée. Nous pouvons enfin admirer ces fameuses rizières en terrasse (cultivées avec des légumes) et en plus le soleil nous fait l’honneur de sa présence !

Nous continuons notre marche ensoleillée jusqu’à notre arrêt déjeuner. Un petit restaurant avec une magnifique vue sur les rizières. Nous devons prendre un taxi (15min) pour rejoindre un autre chemin pour continuer notre trek. Nous avons beaucoup marché cet après-midi, Xu nous donnait peu d’information sur les kms qu’ils nous restaient à parcourir, c’était très très approximatif. Nous traversons différents villages très animés par la sortie des classes des enfants, nous visitons une maison traditionnelle et arrivons à la tombée de la nuit au village Hmongs de Cat Cat.

Nous sommes accueillis par un couple très jeune avec leur bébé, la maison est très moderne. Il font la cuisine au gaz et non pas au bois comme la plupart des autres foyers, ce qui est beaucoup plus respirable et sain. Nous pouvons nous doucher, nous reposer et préparer les nems. Nous mangeons avec nos hôtes un excellent repas et discutons beaucoup. Ils nous expliquent vouloir vivre dans la modernité tout en gardant leurs traditions. Par exemple, ils sont tous les 2 guides en plus de leur activité de homestay et souhaitent avoir qu’un seul enfant pour l’instant. Nous en apprenons aussi un peu plus sur l’organisation et le déroulé du Têt.

  • Jour 3 : Cat Cat → Sa Pa

Après cette très bonne nuit de sommeil, nous prenons un gros petit déjeuner et Emelyne et moi essayons des vêtements traditionnels. C’est parti pour une séance photo encore pas très bien réveillées !

Nous terminons donc notre boucle sous un magnifique soleil à travers les plateaux de rizières. Cette partie du parcours (partie sud) est plus touristique, nous rencontrons plusieurs groupes sur le chemin. Les paysages sont à couper le souffle, le souvenir des rizières cachées par la brume est bien loin maintenant !

La route est beaucoup plus facile que les 2 derniers jours mais tout de même très agréable. Nous profitons de notre dernier repas en compagnie de Xu, avant de faire quelques emplettes dans la ville de Lao Cai. Un mini-van vient nous récupérer pour rentrer à Sa Pa. Nous profitons d’un dernier point de vue pour admirer le paysage.

 

Arrivés à l’agence nous devons quitter Xu. Elle a fait de ce trek une expérience inoubliable. Sa bonne humeur et son peps ne l’ont jamais quitté durant ces 3 jours. Encore merci pour tout Xu !! L’agence nous laisse prendre une douche avant de pouvoir prendre notre bus prévu à 20h30 pour rejoindre la Baie d’Halong.


Bonnes adresses :

  • L’agence Vietnam Nomadtrail 013 Tue Tinh str, Sapa. Agence très pro, rapport qualité/prix du trek top ! N’hésitez pas à demander Xu pour votre excursion =)

2 Replies to “Sa Pa, immersion parmis les ethnies minoritaires du Vitenam”

  1. […] attendons notre bus à la gare routière de Sa Pa, il aura finalement 1h de retard. On pensait qu’il n’allait pas passer, car on ne nous […]

  2. […] 2 jours à Hanoï, cette ville aurait mérité que nous y restions quelques jours de plus, mais Sapa dans le nord du Vietnam nous attend […]

Laisser un commentaire