De Rio Dulce à Livingston, un long fleuve tranquille jusqu’aux Caraïbes

Pour la fin de notre séjour guatémaltèque nous prenons la direction de la côte des Caraïbes et du pays des Garifunas, depuis Antigua. Le trajet pour rejoindre cette région s’effectue d’abord en bus puis en lancha sur le Rio Dulce, depuis la ville portant le même nom. Le trajet sur le Rio est vraiment beau, nous sommes entourés de jungle et d’oiseaux.

Avant de rejoindre le village de Livingston, nous prenons le temps de nous arrêter sur le Rio Dulce pour 3 nuits à l’hôtel Finca Tatin. Il se situe en pleine jungle au bord d’un bras du fleuve. Nous avons même la chance d’être dans une chambre en hauteur à la cime des arbres. Splendide !

Depuis l’hôtel nous empruntons un chemin très sauvage dans la jungle pour rejoindre l’association Ak’Tenamit. Elle forme des locaux aux métiers du tourisme et de l’artisanat. Il y a environ 500 élèves, adultes comme enfants. Le campus s’est bien développé aves des salles de cours, un internat, une salle informatique, des jardins pédagogiques et même une boutique d’artisanat. Tout le long du chemin qui parcourt le campus sont positionnés des panneaux explicatifs sur les actions et aides apportées par cette association aux élèves (éducation, hausse du niveau de vie, augmentation du taux d’alphabétisation, scolarisation des jeunes filles et diminution de leur mariage/naissance…). Une visite qui s’avère très intéressante.

Pour profiter du Rio Dulce et de sa beauté, nous partons à la journée en canoë direction une cascade (dont nous avons oublié le nom…) sur un bras du fleuve opposé à l’hôtel. La ballade s’avère magnifique et calme avec la jungle qui borde le Rio. Bon nous ne voyons finalement pas la cascade car le chemin est très boueux, glissant et nous faisons donc demi-tour. Sûrement pour ça que nous n’avons pas retenu son nom.

Nous arrivons quelques jours plus tard à Livingston. Un petit village de bord de mer habité par les Garifunas, descendants d’esclaves africains. L’ambiance est très calme, « caribéenne » et les rues et maisons sont colorées. Les plages ne sont malheureusement pas exceptionnelles et la seule intéressante, playa Blanca, est accessible qu’en bateau à un prix exorbitant. Nous passons donc notre tour. Nous essayons aussi la boisson locale, le Coco Loco. Un cocktail à base de rhum, de lait de coco, d’eau de coco et de lait concentré. Nous l’avons goûté au Restaurante Margoth, sur les recommandations de TripAdvisor, mais nous avons été déçu car pas une seule goutte de rhum.

Nous quittons le village en bateau pour Puerto Barrios afin de rejoindre Ciudad Guatemala et décoller pour le Costa Rica !

Bonnes adresses :
– Restaurante Gaby situé dans la rue principale qui sert une cuisine locale et pas chère.
– Hôtel La Casa Rosada à Livingston qui fait aussi restaurant et sert un délicieux Tapado.
– Hôtel Finca Tatin sur le Rio Dulce, très charmant, en plein cœur de la jungle. Tous les soirs un repas commun est servi pour tous les clients. L’espace de vie est très agréable avec des hamacs, fauteuils et un billard.
– Association Ak’Tenamit sur le Rio Dulce proche de Finca Tatin.

Rejoindre votre hôtel sur le Rio Dulce ou Livingston :
– Prendre une lancha publique depuis la muelle municipale de la ville de Rio Dulce. Seulement 2 départs par jour, un à 9h30 et un à 14h. Prix aller : 125GTQ/personne, temps : 1h30. En dehors de ces horaires, privilégier de passer une nuit sur place, même si la ville n’a aucun intérêt, car une lancha privée coûte chère.
Il est recommandé de partir de cette ville si votre hôtel se situe sur le Rio. Pour s’arrêter à Finca Tatin, ou un autre hôtel, il suffit de le préciser au départ. Notre hôtel organisait des départs quotidiens pour rejoindre ensuite Livingston pour 40GTQ/personne.
– Possibilité aussi d’arriver à Livingston depuis la ville de Puerto Barrios en bateau publique. Prix aller : 35GTQ/personne, temps : 30mn.

Quitter Livingston :
– Prendre une lancha publique pour rejoindre Rio Dulce ou un bateau publique pour Puerto Barrios (même prix que l’aller). Si vous retournez sur Ciudad Guatemala, il est préférable de passer par Puerto Barrios (trajet plus court et moins cher). 5 ou 6 départs par jour pour Puerto Barrios, et 12 bus par jour de Puerto Barrios à la capitale.

Les Blog Trotters

2 Replies to “De Rio Dulce à Livingston, un long fleuve tranquille jusqu’aux Caraïbes”

  1. « nous avons été déçu car pas une seule goutte de rhum. » Hahaha 😂😂

    1. marine&quentin dit : Répondre

      Tellement triste..pas très loco loco !!!

Laisser un commentaire