Que prévoir avant de voyager à l’étranger avec son drone ?

Pour pouvoir bien profiter de son drone à l’étranger, et ramener de beaux souvenirs, il faut avant tout bien se préparer avant de partir.

On vous partage ici nos différents conseils et si vous en avez, nous les ajouterons à cet article !

1. VÉRIFIER LA RÉGLEMENTATION

a. Du pays de destination
Certains pays autorisent et d’autres refusent l’introduction d’un drone sur son territoire. La réglementation de chaque pays évolue assez vite et le 1er conseil est donc de rechercher sur internet si les drones sont autorisés. Sinon vous prenez le risque de vous le faire confisquer par la douane.

Voici plusieurs sites qui permettent d’avoir un aperçu rapide et simple sur les réglementations dans chaque pays. Il est important de noter qu’il s’agit d’informations données à titre indicatif. Je vous recommande de compléter ces informations avec des recherches sur des forums, sites spécialisés ou encore blogs de voyageurs.

  • UAV systems international qui indique par pays si les drones sont autorisés et résume les différents points à respecter. Il manque encore certains pays, comme la France. Il y a la possibilité de faire une demande de lettre d’accréditation ou de permis pour une utilisation personnelle ou professionnelle de votre drone dans les pays l’exigeant. Ce service est payant et vous fournit le document sous 3 semaines émanant des autorités locales (pas testé personnellement). Il existe une newsletter pour se tenir informé des mises à jour.
  • Droneregulations est aussi un site assez complet avec un récapitulatif de la loi, les infos de contact, les sources utilisées pour les informations présentes sur le site et certains partages d’expérience. Malheureusement, certaines fiches de pays peuvent dater ou ne pas exister.
  • La carte interactive ci-dessous a été créée par un blogueur et ingénieur informatique du nom de Anil Polat. Cette carte est communautaire et très facile de lecture avec des codes couleurs pour identifier rapidement les pays qui autorisent ou non les drones. En cliquant sur un pays, un menu s’ouvrira avec plus d’informations. La map existe aussi en application payante « DroneMate » sur Apple Store et Google Play.

Enfin, vous pouvez regarder sur le site officiel DJI la map des « No Fly Zone » qui permet de zoomer plus précisément sur des lieux (villes, parcs,…). Seul hic, cette carte est moins à jour que celle disponible sur votre application (précision faites en bas de la carte).

b. Sur les batteries au Lithium
Le site IATA résume les informations à connaître pour le transport des batteries en lithium (ion pour le Mavic) en avion. Site en anglais. Lien : https://www.iata.org/whatwedo/cargo/dgr/Pages/lithium-batteries.aspx

  • En 2018, les batteries en Lithium ion autorisées en cabine ne doivent pas dépasser 100 watts-heures (Wh) par batterie. Celle du Mavic Pro fait 43,6Wh, et celle de la télécommande environ 11Wh.
  • Les batteries de drone doivent être placées individuellement dans des pochettes Li-Po pour prévenir tout éventuel problème en vol.

Voici pour vous aider le calcul de l’énergie d’une batterie : Wh = V x Ah. Pour les milliampères (mAh), multiplier par les volts et diviser par 1000.

Il existe deux PDF que vous pouvez imprimer et garder avec vous lors du voyage. Cela peut vous aider si ça bloque à la douane.

https://www.iata.org/whatwedo/safety/Documents/IATA-Guidance-on-Smart-Baggage-with-integrated-lithium-batteries-and-electronics.pdf

https://www.iata.org/whatwedo/cargo/dgr/Documents/lithium-battery-shipping-guidelines.pdf

2. LES ACCESSOIRES

Nous vous avons résumé de façon non exhaustive les accessoires utiles en voyage.

Les indispensables

  • Pochettes Li-Po pour batteries : il est impératif de mettre les batteries dans des pochettes Li-Po qui sont homologuées pour le transport en avion. Le drone doit être transporté en avion sans sa batterie. Le niveau de charge des batteries doit être inférieur ou égal à 50 %. Ces pochettes seront en plus très utiles pour protéger les batteries en voyage.
    Disponibles ici pour Mavic Pro.
  • Se munir d’au moins une 2ème batterie. L’autonomie de 27mn étant assez aléatoire en fonction de l’utilisation du drone et des conditions de vol (vent par ex).
    Disponible sur le site officiel DJI ou chez les autres revendeurs.
  • Housses de protection : pour bien protéger le drone et la télécommande lors des multiples trajets, nous avons opté pour des housses individuelles plutôt qu’une malette. Cela s’avère plus flexible et pratique pour mettre dans le sac.
    Disponibles ici.
  • Hélices de rechange : une ou plusieurs paires d’hélices seront utiles si vous rencontrez un obstacle ou tout autre problème.
    Disponibles sur le site officiel DJI ou chez les autres revendeurs.

Les optionnels

  • Pare-soleil : en plein milieu du désert difficile de trouver de l’ombre pour bien voir l’écran du smartphone. Le pare-soleil devient donc très utile. Son utilité va même au-delà car comme il se porte autour du cou, il vous laissera les mains libres lors de films en vélo, canoë,… et si vous souhaitez le faire décoller depuis votre main (technique à utiliser avec beaucoup de précaution).
    Disponible ici.
  • Filtres pour caméra : ils s’avèrent très utiles pour réduire la luminosité et ainsi la surexposition pour prendre de meilleures photos/vidéos.
    Disponibles sur le site officiel DJI ou chez les autres revendeurs.
  • Câbles RC : si pour X raisons vous ne pouvez plus vous servir de votre téléphone, avoir tous les câbles RC sur soi vous permettra de facilement utiliser un smartphone même si celui-ci possède un autre embout USB que le votre.

Et enfin, cela peut paraître tout bête, mais n’oubliez pas l’adaptateur international pour les prises électrique car sinon impossible de recharger ses batteries. Surtout que la recharge directe par USB sur les batteries n’est pas possible.

3. LES MISES À JOUR

Avant de partir, n’oubliez pas de vérifier que le drone, l’application et les zones de restriction de vol sont bien à jour. Sur place la procédure pourrait s’avérer plus complexe si le wifi est capricieux, surtout pour la mise à jour du drone (30mn). Une fois les mises à jour réalisées vérifiez que tout fonctionne sans être connecté à un réseau (wifi ou autre). Cela vous évitera de devoir revenir à l’hôtel en pleine rando.

4. LES RÉGLAGES DU DRONE AVANT DE VOLER

Les seuls réglages à réaliser avant de décoller sont de recalibrer la boussole et l’IMU. Même si le drone ne l’exige pas lors de la 1ère utilisation, cela sera toujours utile et se fait assez rapidement. Pour notre part, après l’avoir fait une fois, nous le recalibrons que si le drone l’exige.

Pas d’autres réglages à prévoir.

5. NOS AUTRES CONSEILS

Avant de décoller vérifier que vous avez suffisamment de GPS connectés et que votre Return To Home (RTH) a bien été enregistré.

L’application DJI vous permet de télécharger des cartes GPS en offline du lieu où vous êtes. Cela peu s’avérer intéressant si vous n’avez pas de réseau au moment des vols (et ce qui est très souvent le cas à l’étranger). Si vous ne le faites pas cela n’affecte en rien la localisation GPS du drone et le fonctionnement du RTH.
Pour les télécharger cliquez en haut à droite dans l’onglet « équipement », puis « Offline map ».

On vous souhaite de bons vols et de belles prises de vues !

Les Blog Trotters

2 Replies to “Que prévoir avant de voyager à l’étranger avec son drone ?”

  1. Amate Carine dit : Répondre

    Très technique mais hyper important !

  2. […] renseigner sur la réglementation la plus à jour sur le pays. Pour cela, nous avons résumés dans cet article les différents sites internet qui permettent de vérifier par pays si les drones sont […]

Laisser un commentaire