Manuel Antonio, Marino Ballena et le Corcovado : les parcs nationaux de la côte Pacifique du Costa Rica

QUEPOS – PARC NATIONAL MANUEL ANTONIO

Nous posons nos sacs à dos dans la ville de Quepos non loin du Parc National de Manuel Antonio.

Malgré tous les articles que nous avons pu lire sur des blogs avec des avis positifs comme négatifs, nous décidons de nous rendre au parc, et tôt le matin pour avoir plus de chances d’observer les animaux. Nous faisons la visite par nous même, sans guide car ça coûte cher, et il y en a tellement dans le parc avec des groupes que l’on profite de leurs « trouvailles ».

Nous parcourons les différents sentiers en passant par celui des paresseux (qui porte bien son nom même s’il s’agit d’un large chemin d’évacuation ! ) et par la plage de Manuel Antonio. Cette dernière est magnifique et vaut bien une pause au soleil avec baignade.

Nous avons vu beaucoup d’espèces d’animaux et amphibiens : singes capuccino, daims, agoutis, paresseux, varans, toucans, une grenouille noire et verte et la fameuse grenouille aux yeux rouges mais en position de camouflage.

Le parc est beau et agréable à parcourir. Certes parfois il y a beaucoup de monde (surtout dans le chemin des paresseux où c’est la guerre des guides) mais pour le reste nous avons bien profité des lieux au calme même sur la plage.

Conseils pratiques :

– Entrée du parc à 16$ par personne pour une visite de 7h (pour notre part).
– Pour se rendre au parc depuis Quepos, prendre le bus depuis la gare principale dans le centre ville. 1er départ à partir de 7h. Le trajet dure environ 30mn pour 650 colons par personne. Ensuite 10/15mn de marche pour arriver à l’entrée.
– Arriver dès l’ouverture ou tôt pour apercevoir plus d’animaux (la norme au Costa Rica).
– Il n’y a rien dans le parc pour manger ou boire alors prévoyez en conséquence et emballer bien vos sandwichs. Interdiction d’apporter des paquets de chips ou biscuits dans le parc.


UVITA – PARC NATIONAL MARINO BALLENA

Nous prenons un bus local pour rejoindre notre hôtel à Uvita.

Juste à côté de celui-ci nous profitons de la cascada Verde (1000CRC/pers). Il s’agit d’une cascade avec 2 bassins où l’on peut se baigner. Il est possible de sauter, voire de faire du toboggan naturel, depuis la cascade mais nous ne tentons pas le diable vu le peu de sécurité.

Le parc Marino Ballena se situe à Bahia, village proche de la mer, et nous décidons de prendre un taxi depuis le centre d’Uvita pour nous y rendre (2000CRC).

Nous arrivons à marée basse pour profiter de la « queue de baleine » dégagée et ainsi marcher entourés de la mer de part et d’autre sur la bande de sable menant à la Punta Uvita.

Au loin nous entendons des aras rouges crier dans les palmiers. Au vu du spectacle qui s’offre à nous, nous posons nos serviettes tout l’après midi et passons un moment inoubliable. Ils sont présents par dizaines, à se poser, à manger et à s’envoler seuls ou en groupe au-dessus de nous !

Au moment de la montée de la marée, il est beau de voir la bande de sable se recouvrir et ainsi la rencontre des deux côtés de la mer. Découvrez ce splendide spectacle en vidéo depuis les airs.

Ce parc est surtout connu pour la reproduction des baleines à bosses dans ses eaux chaudes. Nous ne pourrons pas profiter de ce spectacle car la saison débute tout juste (début juillet) et l’excursion en bateau ne nous garantit pas d’en voir, le prix nous refroidit aussi (75$/pers !).

Conseils pratiques :

– Entrée du parc à 6$ avec plusieurs accès. Gratuit après 16h.
– Le parc est situé dans le village de Bahia en bord de mer, accès rapide. Depuis Uvita, qui se situe plus haut dans la jungle, prendre un taxi ou y aller à pied sur plusieurs kms.
– Trajet Quepos-Uvita 1650CRC/pers.

Bonnes adresses :

– Hôtel Cascada Verde qui est équipée d’une superbe terrasse en hauteur ouverte sur la jungle. Hôtel charmant tout en bois avec une grande cuisine toute équipée. Seul hic, assez bruyant tôt le matin avec la structure tout en bois.
– Cascade Verde, proche de l’hôtel du même nom, avec 2 bassins de baignade et un toboggan naturel pour les plus courageux.


BAHIA DRAKE – PARC NATIONAL DU CORCOVADO

Départ en fin de matinée en bus local pour rejoindre Sierpe en bord de rio puis le village de Agujitas, situé dans la Bahia Drake sur la côte Pacifique. Le village est accessible seulement en lancha et est le seul point de départ pour visiter le parc du Corcovado.

Après plusieurs heures de bus, d’attente et la peur de rater la dernière lancha, nous voilà embarqués pour plus d’1h de bateau. Départ animé avec un crocodile proche de l’embarcadère. Le parcours sur le fleuve est assez tranquille avec de jolis paysages de jungle. Nous serons plus secoués en arrivant sur la mer qui est agitée avec de gros rouleaux. Le jeune capitaine gère parfaitement la situation et nous débarquons sur la plage. Agujitas est un petit village en bord de mer, calme, très reculé dans le Costa Rica mais sans réel charme. Votre hôtel vient vous chercher en 4×4, ce qui s’avère pas très utile vu la petite taille du village.

Départ matinal de l’hôtel pour le parc du Corcovado. Rendez-vous à 5h30 pour le petit-déjeuner chez Nativos Corcovado et départ à 6h en bateau pour le parc national. Avant d’arriver à 8h à la Sirena, nous avons vécu un trajet inoubliable avec de grosses vagues en pleine mer et un moment de frayeur pour déposer des personnes à mi-parcours sur une plage, quand une grosse vague arriva de côté sur le bateau ! Sans conséquence heureusement.

Notre visite avec le guide (obligatoire) commence par l’accueil chaleureux d’une famille de singes hurleurs. Le parcours que nous empruntons longe la mer par un petit chemin dans la jungle. Nous marchons ensuite un moment sur la plage pour tenter d’apercevoir des animaux (qui viennent surtout la nuit pour se laver ou aller aux toilettes).

Nous voyons des singes hurleurs, titi et spider, un bébé boa, 2 tapirs, des agoutis, une famille nombreuse de coatis, un trongon, des piverts et des collared Peccary (sangliers).

Nous avons bien apprécié cette excursion entre le bateau, la ballade dans la jungle et le déjeuner. Nous aurions aimé voir plus d’animaux vu ce que l’on nous a vendu, mais c’est la nature, et nous pensions être plus immergés dans une jungle dense sur de petits sentiers au vu du prix de la sortie.

Une bonne nuit de repos et nous voilà partis sur le sentier de Drake qui longe toute la mer jusqu’à San Josecito. Un sentier très calme et magnifique avec 2 ponts suspendus, plusieurs accès à des plages sauvages et la possibilité d’observer des animaux (nous verrons même un fourmilier). Nous n’allons finalement pas jusqu’au bout, on s’arrête sur une plage pour faire la sieste et se baigner avant de rebrousser chemin.

Le soir c’est muni de nos capes de pluie que nous partons en night hike à la découverte de tarentules, serpents, grenouilles (glass frog, dink frog, la granuleuse et celle de pluie) et une tonne d’insectes tous plus intéressants les uns que les autres. Une énorme averse tropicale s’abat sur nous pendant la marche et nous apprenons qu’une tempête de pluie arrive sur la côte Caraïbes, où nous devons partir le lendemain..

Conseils pratiques :

– Pour rejoindre Agujitas (Bahia Drake) en bateau il faut se rendre à Sierpe en bus en passant par Palmar Norte. Depuis Palmar Norte pour aller à Sierpe, il faut se rendre à l’arrêt de bus au début de la calle 143 (arrêt proche du terminal de bus). Pas beaucoup de passages dans la journée, nous prenons celui de 14h. Le trajet dure au moins 45mn pour 16kms. Le bus s’arrête proche de l’embarcadère.
Pour les lanchas, il y a seulement 2 départs par jour : 11h30 et 16h. Le coût est de 15$/pers le matin et 20$/pers l’après-midi. Trajet d’1h-1h15. Sensations garanties si la mer est agitée à l’arrivée. Il est utile en haute saison de réserver ses billets à l’avance car ce sont de petites lanchas.

– Pour visiter le parc du Corcovado il faut obligatoirement réserver avec une agence qui comprend le guide et un déjeuner. Nous avons réservés avec Nativos Corcovado. Tarif 90 $ par personne. Départ à 6h et retour vers 14h.

Bonnes adresses :

– Agence Nativos Corcovado qui propose plusieurs excursions dont le Corcovado et la night hike. Accueil convivial et guide professionel.
Soda Mar y Bosque, qui propose un poisson entier à partager. Frais et très bon.
– Hôtel Jade Mar, chambre avec vue sur mer et kitchenette pour cuisiner.

Les Blog Trotters

One Reply to “Manuel Antonio, Marino Ballena et le Corcovado : les parcs nationaux de la côte Pacifique du Costa Rica”

  1. […] pour ensuite descendre le long de la côte jusqu’à Manzanillo. Ambiance différente de la côte pacifique […]

Laisser un commentaire