Atitlán & Antigua, la beauté d’un lac et d’une ville coloniale

En route pour rejoindre le petit village de San Marcos La Laguna au bord du lac Atitlán. Un voyage dont on se souviendra !
Au moment de passer Ciudad Guatemala nous sommes sous une pluie de cendres mais nous ne savons pas encore qu’il s’agit de l’éruption meurtrière du volcan de Fuego. C’est à Antigua pour une escale de quelques minutes que nous marchons sur les cendres et apprenons la terrible nouvelle. Nous apercevons sur la fin du trajet le volcan et les nuages de fumée au loin. Difficile de réaliser que nous sommes passés proche de cette catastrophe naturelle faisant plus de 100 morts et des centaines de disparus.

Remis de nos émotions, nous prenons le lendemain une lancha publique depuis Panajachel pour rejoindre San Marcos (20GTQ/personne, environ 45min de trajet). On découvre alors le fameux lac Atitlán décrit comme l’un des plus beaux lacs du monde et on comprend pourquoi. Il est entouré de volcans, tous avec des cônes parfaits, et le panorama est sans pareil. Le matin le lac est une mer d’huile où les volcans s’y reflètent.

Nous avions prévu d’y rester 2 nuits mais finalement nous y passons une semaine où nous logeons à l’hôtel Ahau, géré par Dinh et Caroline si chaleureux et accueillants. On s’y sent bien dans cet hôtel ! On en profite pour se reposer mais aussi pour explorer les environs et prendre des cours d’espagnol.

Ce que nous avons fait autour du lac Atitlán

• Visite du village de San Pedro, situé à une vingtaine de minutes de San Marcos La Laguna, réputé pour faire la fête très souvent à l’extrême, nous y allons une matinée pour visiter son marché. C’est une très belle découverte, les femmes sont habillées en tenues traditionnelles, les couleurs explosent et il y a beaucoup d’animation.

• Nous partons marcher sur un sentier reliant le village de Tzununá (s’y rendre en tuk-tuk pour 15GTQ) à celui de Santa Cruz La Laguna. Le sentier se fait en 2h et offre une incroyable diversité de paysages, de la forêt de pins aux montagnes arides jusqu’à la jungle. Les vues sur le lac sont évidement splendides.

• Le parc national protégé de San Marcos La Laguna (15GTQ/personne) très joli et agréable avec son mirador donnant vue sur le lac et ses volcans. On peut s’y baigner et sauter d’une plateforme d’environ 10 mètres de haut (que Quentin a testé !) et c’est juste dingue de se dire que l’on se baigne dans un lac volcanique !

• Nous avons pris des cours d’espagnol à la San Marcos Spanish School avec notre super prof Irma. Quentin n’ayant pas pratiqué l’espagnol depuis bien longtemps et moi ne parlant pas du tout, nous nous sommes dit qu’il fallait remédier à ça ! L’école est super cool, leur manière d’apprendre est parfaite pour progresser rapidement.

Cette petite semaine dans le village était top, il y fait bon vivre avec ses petits restaurants à la cuisine variée et ses hippies.
Ici vous pouvez y pratiquer du yoga, tester les médecines traditionnelles, aller dans un centre de méditation, rencontrer des chamans et manger végan !

Lac Atitlán – Bonnes adresses :
Ahau Hôtel, espaces communs très agréables, cuisine à disposition, petit-déjeuner compris excellent, toilettes sèches. Un coup de cœur.
Circles café, pour y acheter un bon pain au chocolat ! Tenu par un boulanger français.
– Restaurant Moonfish, qui sert d’excellents burritos.
– Samsara, cuisine indienne/asiatique.
San Marcos Spanish School


CHICHICASTENANGO

Nous nous rendons au très connu marché Guatémaltèque de Chichicastenango où se trouvent beaucoup de commerçants, d’animation et couleurs. Il n’est finalement pas si grand comme nous l’imaginions et à chaque stand nous avons une impression de déjà vu, avec des produits identiques à des prix exorbitants ! Mais si votre pouvoir de négociation est bon, vous pouvez vous amuser à marchander !

La place de l’église est animée avec les nombreuses vendeuses de fleurs installées sur les marches. C’est un dépaysement garanti. Passé les 1ères ruelles du marché, le mieux est de s’enfoncer plus loin où il règne une ambiance plus locale et moins touristique. Vous pouvez y trouver vêtements, tapis, nappes, torchons en tissu traditionnel, mais aussi chaussures, casseroles, jeans…


ANTIGUA

Nous passons 3 jours dans la ville coloniale d’Antigua, une semaine après l’éruption du volcan. Nous ne savons pas comment est la ville après cet évènement. A-t-elle été nettoyée ? Les édifices à visiter sont-ils ouverts ? Comment la population l’a-t-elle vécu ?
Finalement, la vie a repris son cours et des collectes de vêtements, de nourriture sont organisées dans la ville. Nous pouvons la visiter sans problème, ni danger. Nous apercevons toujours au loin le volcan crachant de la fumée.

La ville qui s’appelait autrefois Santiago de Los Caballeros était le centre économique, religieux et politique de l’Amérique Centrale. Après plusieurs catastrophes naturelles, elle a été détruite entièrement et c’est à Ciudad Guatemala que le siège du gouvernement s’installe. Elle devient donc La Antigua, « l’ancienne ».

La ville est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, ses rues sont pavées (oubliez les tongs pour visiter !), ses bâtiments très colorés et il est très agréable de s’y balader au fil des édifices toujours debout ou en ruines.
Elle aussi réputée pour sa gastronomie avec ses bonnes adresses de restaurants et cafés.

Ce que nous avons fait à Antigua

Monter au Mirador del Cerro de la cruz permet d’avoir une très belle vue sur toute la ville et sur le volcan de Agua, quand ce dernier est dégagé.

Nous avons visité l’Iglesia de San Francisco qui n’est finalement pas très jolie. La Calle de Los Pasos, la rue qui longe l’église est assez atypique. Elle comporte des chapelles jaunes représentant les passions du Christ.

Le Convento Santa Clara est très beau. Il a été construit par des veuves du Mexique. On y trouve un magnifique cloître et une belle fontaine. Au moment de notre visite une partie est en rénovation.

L’Iglesia La Merced, difficile pour nous de la visiter, nous nous sommes fait refouler 2 fois ! La 1ère car nous sommes en short et la 2ème car il y a une messe, interdite aux touristes… Une fois dedans elle ressemble finalement à beaucoup d’autres.

Le marché de la ville possède une partie couverte et une en plein air. Il est très plaisant de s’y promener et il y a beaucoup de stands à voir, surtout alimentaires. Tout est coloré, les femmes sont toujours en tenues traditionnelles, les bus typiques du Guatemala se trouvent juste à côté.

Antigua – Bonnes adresses :
Y Tu Pina Tambien : café/restaurant proposant de bons cafés, thés et pâtisseries.
Toku Baru : restaurant indien proposant aussi des plats locaux.
Luna de Miel : crêperie tenue par 2 français. On y retrouve les bonnes saveurs de nos crêpes aussi bien en salé que sucré.
– Le Choco museo : très bon chocolat chaud à faire soit même. Un vrai régal ! Possibilité de faire des cours de cuisine et de le visiter.

Les Blog Trotters

One Reply to “Atitlán & Antigua, la beauté d’un lac et d’une ville coloniale”

  1. […] nous prenons la direction de la côte des Caraïbes et du pays des Garifunas, depuis Antigua. Le trajet pour rejoindre cette région s’effectue d’abord en bus puis en lancha sur le […]

Laisser un commentaire