Hoi An, ville aux mille lanternes

 

Le 22 janvier 2018,

Après quelques heures de bus depuis Hué, nous arrivons dans la jolie ville de Hoi An sous un beau soleil.

Nous regagnons notre hôtel et partons manger une spécialité culinaire du Vietnam que nous attendions avec impatience, le banh mi. Et ce n’est pas un simple banh mi, car c’est celui de Mme Khanh, The Banh Mi Queen ! Le très populaire sandwich vietnamien que l’on pourrait comparer à notre jambon/beurre.
L’accueil n’est pas des plus chaleureux mais on se régale ! Le meilleur que l’on ai mangé à seulement 20 000vnd (0,70€).

  • La vieille ville

Nous avons profité de l’après midi pour visiter la vieille ville. Le mieux est d’acheter un Pass (120 000vnd/personne) qui permet de visiter 5 monuments. Il est valable 3 jours.
La ville a conservé son charme avec ses petites maisons colorées, ses lampions à chaque rue et ses maisons historiques, aujourd’hui reconverties en musées et remplies d’histoire. Plus de 800 de ses bâtiments sont classés à l’Unesco.

Nous traversons le pont couvert japonais, selon le sens que vous prenez pour le traverser il est gratuit !

Nous visitons plusieurs maisons, temples et pagodes très bien rénovés et entretenus.
Toutes les rues se composent de cafés, boutiques souvenirs et magasins de vêtements. Et oui Hoi An est le haut lieu de la confection de vêtements (traditionnels ou non).
J’en ai profité pour acheter 2 supers combinaisons ! Il fallait faire des retouches mais j’ai pu les récupérer après seulement 2h.

Le soir la ville est illuminée par ses milliers de lampions multicolores ce qui apporte un charme bucolique et romantique au quartier. Sur le fleuve, des dizaines de barques attendent pour une balade et pour aller déposer sur l’eau un « krathong » (bateau flottant) avec une bougie et des fleurs, à l’image du festival Loy Krathong en Thaïlande (mais moins authentique et spirituel).

Ce soir là, l’équipe de foot du Vietnam s’est qualifiée pour la finale du championnat d’Asie des moins de 23 ans. Tout le monde fait la fête, des cortèges de scooters parcourent la ville au son des klaxons, les vietnamiens brandissent fièrement leur drapeau ! Pour certains la fête aura continué toute la nuit..

 

  • Cours de cuisine

Nous avons réservé un cours de cuisine chez The Tropics Hoi An Cooking Class. Toutes les écoles de cuisines sont complètes. Ce n’est pas la meilleure que l’on ai pu tester, mais nous avons cuisiné et mangé, c’était le but !

Le cuisinier vient nous chercher le matin pour aller faire le marché, il nous présente les différents fruits et légumes du pays. Le marché est très propre, les viandes et poissons péchés du matin sont frais.

Durant le cours nous cuisinons plusieurs plats : salade de papaye verte au poulet, fried spring rolls, crêpes vietnamiennes (banh xeo) et poisson cuit dans une feuille de bananier. Ce sont des plats faciles à réaliser que nous dégustons sur place.
Chacun d’entre nous repart avec un livret de recettes et des grandes baguettes de cuisine.

Après un long moment de réflexion sur l’organisation de la fin de notre voyage, nous avons opté pour prendre l’avion à l’aéroport de Danang, à 30km au nord de la ville, pour aller directement à Ho Chi Minh et rejoindre le delta du Mékong.
Le pays est très grand, nous allions perdre trop de temps si nous faisions le trajet en bus ou en train.

Nous avons trouvé cette ville très jolie, mais beaucoup trop touristique. Les visites sont parfois désagréables à cause des groupes qui vous bousculent pour aller le plus vite possible. Les rues principales sont bondées du matin au soir, ce qui gâche un peu le charme de la ville.


Bonnes adresses :

One Reply to “Hoi An, ville aux mille lanternes”

  1. […] quittons la ville de Hoi An pour aller à l’aéroport de Danang, dans le centre du Vietnam. Nous avons décidé de […]

Laisser un commentaire