Drone, nos retours d’expériences par pays

Nous souhaitons vous partager nos retours personnels lors de l’utilisation de notre drone DJI Mavic Pro pendant nos différents voyages à l’étranger.

Les informations que nous fournissons ci-dessous sont issues de notre expérience en voyage et de la réglementation en cours à ce moment là. Cette dernière connaît des modifications (très) régulières. Il est donc important de se renseigner sur la réglementation la plus à jour sur le pays. Pour cela, nous avons résumés dans cet article les différents sites internet qui permettent de vérifier par pays si les drones sont autorisés.

AMÉRIQUE CENTRALE

Costa Rica
Guatemala
Mexique
Costa Rica

 

[Juillet 2018] L'utilisation du drone est autorisée au Costa Rica avec certaines conditions à respecter.

 

Les règles générales de bonnes pratiques sont de rigueur comme ne pas voler au-dessus de personnes, groupes, aéroports, aérodromes, zones gouvernementales ou militaires et voler uniquement de jour. La limite de hauteur de vol autorisée est maximum de 120 mètres.

 

Il est interdit de faire voler son drone dans les parcs nationaux. Cependant, cela n'est pas clairement indiqué et il fût possible pour nous de filmer dans certains. À chaque fois en étant assez loin des animaux pour respecter la nature, et en l'absence de personnes pour ne pas déranger leur visite.

 

Nous avons pu faire voler notre drone :
- au Volcan Arenal
- à Bahia
- au Corcovado sur les plages hors du parc national
- à Cahuita

Guatemala

 

[Juin 2018] L'utilisation du drone est autorisée au Guatemala avec certaines conditions à respecter.

 

Les règles générales de bonnes pratiques sont de rigueur comme ne pas voler au-dessus de personnes, groupes, aéroports, aérodromes, zones gouvernementales ou militaires et voler uniquement de jour.

 

Durant notre voyage, la plus grande difficulté pour voler avec le drone fût le contexte d'insécurité dans tout le pays. Nous partions régulièrement en excursion sans le drone et avec le strict minimum.
Il est interdit d'utiliser son drone au site archéologique du Tikal.

 

En dehors de ce contexte, l'utilisation du drone semble ne pas poser de problème particulier.

 

Nous avons pu faire voler notre drone :
- au lac Atitlan
- à Lanquin (Semuc Champey)
- sur le Rio Dulce
- Flores (même si nous l'avons pas utilisé, il est possible de voler)
- à Antigua

Mexique

 

[Mai 2018] L'utilisation du drone est autorisée au Mexique avec certaines conditions à respecter.

 

Les règles générales de bonnes pratiques sont de rigueur comme ne pas voler au-dessus de personnes, groupes, aéroports, aérodromes, zones gouvernementales ou militaires et voler uniquement de jour.

 

Des interdictions existent notamment proche des sites suivants :
- les sites archéologiques, chacun affiche clairement un panneau à l'entrée qui interdit l'utilisation d'un drone (par ex : Chichen Itza, Uxmal, Palenque, Tulum,...). Nous n'avons pas tenté de le faire décoller en dehors de l'enceinte, ne voulant pas risquer une amende ou autre.
- le survol du grand lac rose à Rio Lagartos. Il s'agit d'une propriété privée avec des personnes rodant en moto autour du lac pour surveiller notamment l'utilisation des drones. Aucun panneau d'interdiction est affiché mais à peine nous avions sorti le drone, qu'un motard était déjà là pour nous interdire de le faire voler. L'histoire raconte qu'un drone se serait écrasé dans le lac auparavant. Si vous empruntez ensuite la route de bord de mer et lacs pour rejoindre El Cuyo, pas de restriction.

 

Nous avons pu faire voler notre drone :
- à Rio Lagartos (hors lac rose)
- à Isla Holbox
- à Bacalar avec la lagune aux 7 couleurs

AMÉRIQUE DU SUD

Argentine
Bolivie
Brésil
Chili
Pérou
Argentine

 

[Octobre 2018] L'utilisation du drone est autorisée en Argentine avec certaines conditions à respecter.

 

Les règles générales de bonnes pratiques sont de rigueur comme ne pas voler au-dessus de personnes, groupes, aéroports, aérodromes, zones gouvernementales ou militaires et voler uniquement de jour. La limite de hauteur de vol autorisée est maximum de 122 mètres.

 

Il est interdit de faire voler son drone dans les parcs nationaux comme celui des glaciers ou des chutes d'Iguazu. De nombreux panneaux d'interdiction y sont installés (voir photo ci-dessous). Il a été très frustrant de ne pas pouvoir utiliser notre drone au glacier Perito Moreno ou au Fitz Roy. Nous avons appris qu'une autorisation peut être demandée (à Buenos Aires) pour filmer dans le parc des glaciers.

 

 

Nous avons pu faire voler notre drone :
- à l'Hornocal (montagne aux 14 couleurs)
- à la Quebrada de las Señoritas
- à Ushuaia (hors parc national)

Bolivie

 

[Septembre 2018] L'utilisation du drone est autorisée en Bolivie avec certaines conditions à respecter.

 

Les règles générales de bonnes pratiques sont de rigueur comme ne pas voler au-dessus de personnes, groupes, aéroports, aérodromes, zones gouvernementales ou militaires et voler uniquement de jour. 

 

Durant notre séjour nous n'avons pas rencontré d'interdiction de voler sur les sites touristiques ou parcs. 

 

Nous avons pu faire voler notre drone :
- au lac Titicaca
- au parc national de Sajama
- à Tupiza (canyons aux alentours)
- au Salar de Uyuni et les autres sites visités pendant le tour

Brésil



[Octobre 2018] L'utilisation du drone est autorisée au Brésil avec certaines conditions à respecter.

 

Les règles générales de bonnes pratiques sont de rigueur comme ne pas voler au-dessus de personnes, groupes, aéroports, aérodromes, zones gouvernementales ou militaires et voler uniquement de jour. La limite de hauteur de vol autorisée est maximum de 120 mètres.


Nous n'avons pas eu besoin d'enregistrer notre drone pour rentrer dans le pays car celui-ci est plus petit qu'un Phantom DJI, et nous l'avons seulement utiliser pour du loisir. Sinon il faut l'enregistrer sur le site de l'ANAC (tout en portugais…).
Nous sommes rentrés au Brésil par la frontière terrestre avec l'Argentine depuis la ville de Puerto Iguazu et nous n'avons pas eu de contrôle.

L'utilisation du drone est interdite aux chutes d'Iguazu.

 

 

Nous avons pu faire voler notre drone sur Ilha Grande. Nous n'avons pas essayer à Rio de Janeiro mais avons vu des drones survolés les plages.
Nous sommes restés que quelques jours dans la région de Rio donc ceci n'est pas représentatif de tout le pays.

Chili

 

[Septembre 2018] L'utilisation du drone est autorisée au Chili avec certaines conditions à respecter.

 

Les règles générales de bonnes pratiques sont de rigueur comme ne pas voler au-dessus de personnes, groupes, aéroports, aérodromes, zones gouvernementales ou militaires et voler uniquement de jour. La limite de hauteur de vol autorisée est maximum de 130 mètres.

 

L'utilisation du drone est interdite au parc Torres Del Paine. Pour les autres parcs nationaux l'utilisation est autorisée sauf indication contraire. Pour exemple, à San Pedro de Atacama, nous avons pu utilisé notre drone dans la vallée de Mars mais pas dans la vallée de la Lune.

 

Nous avons pu faire voler notre drone :
- dans la vallée de Mars à San Pedro de Atacama (seule ville visitée au Chili)

Pérou

 

[Juillet 2018] L'utilisation du drone est autorisée au Pérou avec certaines conditions à respecter.

 

Les règles générales de bonnes pratiques sont de rigueur comme ne pas voler au-dessus de personnes, groupes, aéroports, aérodromes, zones gouvernementales ou militaires et voler uniquement de jour. La limite de hauteur de vol autorisée est maximum de 130 mètres.

 

L'utilisation du drone est interdite sur les sites archéologiques comme le Machu Picchu, sauf si obtention d'une autorisation (payante).
Sur le site UAV Systems International il est mentionné le paiement d'une taxe à l'entrée, dont le montant est basé sur la valeur de votre drone, et remboursée à la sortie du pays. Il n'en a pas été le cas pour nous à l'aéroport.

 

Nous avons pu faire voler notre drone :
- à Huaraz pendant nos randonnées (Laguna 69, Willcacocha et Santa Cruz)
- au canyon de Colca
- au Lac Titicaca

EUROPE

Écosse
Écosse


 

[Août 2019] L'utilisation du drone est autorisée en Écosse avec certaines conditions à respecter.

 

Les règles générales de bonnes pratiques sont de rigueur comme ne pas voler au-dessus de personnes, groupes, aéroports, aérodromes, zones gouvernementales ou militaires et voler uniquement de jour. La limite de hauteur de vol autorisée est maximum de 120 mètres. Pas besoin d'enregistrement du drone au préalable.

 

Vous ne rencontrerez pas de problèmes particuliers pour voler avec votre drone. Quelques endroits sont interdits qui sont généralement certains châteaux, abbayes ou monuments nationaux. Le plus difficile sera finalement de ne pas avoir de pluie et de vent. 

 

Nous avons pu faire voler notre drone :
- à Melrose (hors abbaye)
- à Elie
- à Saint Monans
- à Glen Clova et Corrie Fee NNR
- à Craigievar et Huntly Castle
- à Stonehaven et le Dunnotar Castle
- au Loch Ness et Lomond
- le long de la Coastal Trail
- îles de Skye, Mull et Iona

 

L’utilisation du drone est interdite :
- à Fort George
- à l’endroit de la bataille de Culloden
- au Glenfinnan viaduc
- au Kilchurn castle
- au phare du Mull of Galloway


 

Si vous avez vous aussi voyagé dans ces pays avec un drone, n’hésitez pas à partager votre expérience pour compléter et mettre à jour cet article.

Vous pouvez aussi lire notre article sur les accessoires et documents indispensables de voyage pour votre drone.

Les Blog Trotters

13 Replies to “Drone, nos retours d’expériences par pays”

  1. Amate carine dit : Répondre

    Vraiment cool
    Pas d drone pour moi mais merci pour les tuyaux !!😉😁

  2. Salut les blogtrotters

    Je pars avec mon mari en Argentine du 8 au 23 février et nous aimerions embarquer notre drone avec nous. Vous mentionnez dans votre article que les vols sont interdits dans les parc naturels mais qu’une demande d’autorisation est possible. POuvez vous me donner plus d’info a ce sujet ?

    Un grand merci 🙂
    Marie

    1. marine&quentin dit : Répondre

      Salut Marie,

      La possibilité d’avoir une autorisation nous a été donnée par une personne travaillant au « centro de visitantes » à El Chalten. Malheureusement nous n’avons pas eu plus d’informations sur la procédure à suivre pour avoir une autorisation hormis qu’une fois en Argentine il fallait se rendre à Buenos Aires.

      Pour t’aider, et vu le timing de ton voyage assez proche, on te propose de contacter l’ambassade d’Argentine en France. Sur leur site il y a un numéro de téléphone et un formulaire de contact (http://www.efran.mrecic.gov.ar/fr). Le mieux est de s’y rendre mais pour cela il faut du temps et être sur Paris 😉

      Sinon en parallèle, tu peux écrire au service info des visiteurs des parcs nationaux à ce mail : informes@apn.gob.ar (https://www.parquesnacionales.gob.ar/) ou à priori mieux, en écrivant à ce mail car il est pour les demandes de films et photographies dans les parcs : comunicacion@apn.gob.ar (dernière question en bas de page https://www.parquesnacionales.gob.ar/preguntasfrecuentes/).

      Il existe aussi le site UAV systems international (https://www.uavsystemsinternational.com/drone-laws-by-country/) où il est annoncé qu’ils peuvent fournir sous 3 semaines une lettre d’accréditation ou un permis pour une utilisation personnelle ou professionnelle d’un drone. Le document émane des autorités. Nous n’avons jamais testé personnellement leur service.

      On espère t’avoir aidé avec ces différentes pistes et tiens nous au courant 🙂

    2. Bonjour Marie,
      Avez-vous finalement pu trouver une solution pour avoir une autorisation spéciale d’utiliser le drone?
      Merci pour votre retour,
      Cordialement
      Fanny

  3. Salut, je dois aller au Pérou dans les semaines qui arrivent,

    « Sur le site UAV Systems International il est mentionné le paiement d’une taxe à l’entrée, dont le montant est basé sur la valeur de votre drone, et remboursée à la sortie du pays. Il n’en a pas été le cas pour nous à l’aéroport »
    C’est a dire ? il n’en a pas été le cas, vous n’avez pas déclarer ou il n’y avais personne au douanes?

    Merci pour les infos !
    Nicolas

    1. marine&quentin dit : Répondre

      Salut Nicolas,
      Lors de notre arrivée à l’aéroport de Lima nous n’avons pas été sollicité pour payer une taxe liée au drone.
      Les contrôles à la douane se sont passés sans souci et sans l’avoir déclaré auparavant (drone dans mon sac cabine).
      Quentin

  4. Merci pour ton retour.
    Jai un phantom donc plus gros. Je vais la jouer sans rien dire on verra bien.
    Je fais attention car je reviens du Bangladesh ou l’usage la bas est banni. Et j’ai eu quelques petits soucis. Je te remercie en tout cas.

    1. marine&quentin dit : Répondre

      De rien 😉
      Quels ont été les problèmes au Bangladesh ? Si tu as un retour à faire je peux rajouter ces infos dans le blog pour aider d’autres droneurs 😉

  5. Le drone est banni au Bangladesh, mais il est quand même possible d’en amener un, il faut je pense rester discret et foncer droit devant lors des contrôle, même si un douanier vous appelle.
    En ayant l’air qqun d’important c’est passé trois fois a l’aeroport a Dhaka. pour les petits aeroports comme Chittagong ou Cox’s bazar aucun soucis.
    La quatrieme au retour a Dhaka, mi decembre 2018 : les douanier avait sensiblement un probleme avec les blancs et plus spécialement les Francais. Donc cette fois, impossible de passer, les Douaniers pensait à tort que j’était journaliste ( vu la taille de mon sac photo ) et a la découverte du drone, 4 agent sont venus, en me demandant les papiers et autorisations : que je n’avais pas, et au bout de bien 30min de négociations en leur disant que je repartais en France etc… ils m’ont laissé repartir. A l’embarquement emirates ( juste avant de prendre l’avion ,un Americain lui, avec un Mavic posé a coté de lui, était de coté, entouré de 2 agents ne pouvait pas passer, Il est réapparu dans l’avion dans les derniers arrivant. Drone ou pas avec lui. Voila mon experience au Bangladesh

  6. Bonjour Marie et Quentin,

    Merci pour votre partage d’expérience, c’est très apprécié!
    J’ai prévu de voyager très prochainement au Brésil / Argentine / Chili / Pérou et Bolivie et d’emmener avec moi mon DJI Mavic Air.
    J’ai pu voir que l’utilisation du drone était autorisée dans ces pays. Le drone pesant moins de 500 grammes, il me semble qu’un permis n’est pas nécessaire (c’est à dire s’enregistrer comme je l’ai fait quand je suis allé aux Etats-Unis) ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    1. marine&quentin dit : Répondre

      Un grand merci pour ton commentaire. Cela fait très plaisir d’avoir des retours !
      En effet pas besoin de permis pour voyager avec son drone. Nous n’avons eu aucun problème durant notre voyage dans ces pays. Il est seulement interdit de l’utiliser dans tous les parcs nationaux au Chili et en Argentine.
      En espérant avoir répondu à ta question. N’hésites pas à revenir vers nous après ton périple pour nous mettre à jour 😉
      Bon voyage à toi ! Marine et Quentin

      1. Merci pour votre réponse, cela fait très plaisir.

        Aviez-vous rencontré des soucis au Brésil ? J’ai pu voir sur l’ANAC qu’il fallait s’enregistrer mais c’est en portugais, et étant européen, c’est vraiment très compliqué. Combien de temps êtes-vous restés là-bas ? Aviez-vous fait la démarche de votre côté ? Je vais rester seulement 15 jours au Brésil mais cela m’embêterait qu’ils me le confisquent dès l’arrivée.

        J’espère que tout ira bien!

        1. marine&quentin dit : Répondre

          Bonjour Maxime.
          Nous n’avions pas rencontré de soucis au Brésil. Nous avions aussi regarder le site de l’ANAC mais c’est incompréhensible. On avait même essayer de faire une inscription mais sans succès. Le portugais n’est pas non plus notre truc 😃
          On a donc passé la frontière terrestre en bus (Puerto Iguazu) sans enregistrement et aucun problème.
          On est resté environ une semaine et on est sorti du pays en avion sans problème aussi.
          Tout devrait aller 🤞

Laisser un commentaire