Cusco et la Vallée Sacrée, en immersion chez les Incas

Après notre semaine en haute montagne dans la Cordillère Blanche, nous changeons complètement de décor pour aller visiter la région des Incas.

Les Incas :
La civilisation Inca serait originaire du lac Titicaca. Son premier chef Manco Capac désigna le site de Cusco comme capitale de l’Empire Inca. Les différents empereurs ont étendu la civilisation jusqu’à la Colombie, l’Equateur, la Bolivie, le Chili et l’Argentine. Ils construirent plusieurs sites comme le Machu Picchu, Ollantaytambo, Pisac…Leur règne a duré moins de 100 ans avant l’arrivée des premiers espagnols en 1527.


CUSCO

Nous partons à Cusco depuis Lima, soit 21h de bus plutôt bien installés dans nos sièges cama inclinables à 160°.
C’est aussi pendant ce trajet que nous fêtons l’anniversaire de Marine !

Cusco, « le nombril du monde » en Quechua, était la capitale Inca durant le règne de cette civilisation. On y trouve encore l’architecture si typique utilisée à cette période, notamment les murs avec leurs énormes pierres pesant parfois plusieurs tonnes ! Difficile pour nous d’imaginer comment ils transportaient ces blocs.

Nous nous sommes beaucoup baladés dans cette ville, voici les lieux que nous avons aimé :

  • Le marché San Pedro où l’on peut : acheter ses souvenirs, manger pour pas cher (comme le ceviche), boire d’excellents jus de fruits et surtout flâner pour voir cette fourmilière vivre.
  • Le Free Walking Tour : le tour dure 2h, soit en anglais ou en espagnol. Cela permet d’apprendre plein de choses sur la ville.
  • Le musée du Machu Picchu : il permet de comprendre comment le site a été découvert et comment y vivaient les incas. Une approche intéressante avant d’aller visiter le Machu Picchu pour de vrai !
  • Le site archéologique Sacsayhuaman : un sanctuaire installé au dessus de la ville de Cusco. Il n’y a pas de panneaux explicatifs mais cela reste un site très impressionnant avec ses blocs de pierres immenses ! La vue sur la ville est très sympa aussi au coucher de soleil.

Nous avons apprécié la ville, mais elle est très touristique. Il y a donc beaucoup de monde qui y séjourne (locaux comme étrangers) et cela devient vite étouffant. Cela reste bien sûr notre propre ressenti.

Il a fait très beau quand nous y étions, mais par contre dès que le soleil se couche il commence à faire froid, voire très froid ! Des vêtements chauds sont de rigueur dans toute cette région.

Les Boletos Turistico pour visiter la Vallée Sacrée :
– boletos partiels : il en existe 3 différents, 70 soles, valable 2 jours. Chacun incluent un ensemble de sites différents à visiter. Pas très rentable à notre avis.
– boleto classique : 130 soles, valable 10 jours. Inclut les 14 sites de toute la vallée sacrée.  

Conseils pratiques :
– arriver depuis Lima : nous avons pris un bus de la compagnie Civa (21h de trajet, dîner et petit dej compris).
– nous avons acheté nos billets pour le Machu Picchu directement au Ministerio de Cultura (Calle Garcilaso). Le site internet fonctionne très mal.

Bonnes adresses :
Le Buffet Frances : restaurant tenu par un français servant d’excellentes raclettes ! 
Green Point : restaurant végétarien qui propose un menu pas cher et des plats excellents.


PISAC

Nous sommes partis le matin pour visiter le site archéologique de Pisac. Mieux vaut arriver tôt pour éviter les bus de touristes qui arrivent par dizaine (heureusement ils visitent seulement les premières ruines).

Le site est sympathique à visiter mais le seul inconvénient c’est l’absence totale de panneaux explicatifs sur les différents bâtiments. Il faut faire appel à son imagination pour essayer de comprendre les lieux.

Le chemin passe sur les crêtes des montagnes. La vue est magnifique !
Une fois les premiers groupemements de ruines passés, nous sommes maintenant presque seuls.
Nous faisons à pied le chemin du retour vers la ville. Ce n’est pas très long et ce n’est que de la descente à travers les anciennes terrasses incas.

Conseils pratiques :
– s’y rendre depuis Cusco : prendre un bus depuis la station sur l’Avenida Tullumayo : 2,5 soles (localisée sur MapsMe).
Pour rejoindre le site depuis Pisac : prendre un taxi (30 soles) ou y aller à pied (attention ça monte !).

Bonnes adresses :
Ulrike’s Café : bon cheesecake pour le goûter !


CHINCHERO

Le petit village de Chinchero est agréable à visiter. Nous y sommes allés vers 17h lorsque le soleil se couche, la lumière était très belle.
La petite église, très typique, vaut le détour. Elle est très vieille et pas très entretenue mais elle dégage un charme particulier.

Sur la place face à l’église se tient un marché où des hommes et femmes vendent de l’artisanat. Et juste à côté nous avons vu des femmes habillées en tenue traditionnelle en train d’écraser des pommes de terre avec leurs pieds. C’est la première étape avant de les peler avec les mains. Une technique ancestrale !!

Il y a aussi des ruines à visiter sur le côté de l’église.

Conseils pratiques :
– s’y rendre depuis Cusco : prendre un bus (direction Urubamba) 12 soles A/R.


MORAY

Nous sommes le 1 août et ici se célèbre le 1er de l’an andin. Le gérant d’un restaurant à Chinchero nous propose de nous amener sur le site archéologique de Moray où se déroulent de grandes festivités.

Après avoir pris une piste bien poussiéreuse nous arrivons sur le site Inca. La fête a eu lieu finalement le matin mais les locaux sont encore présents pour manger tous ensemble aux différents stands. On décide d’y manger aussi avant d’aller visiter le site.


Moray est un ancien centre de recherche agricole Inca. La particularité du lieu est que la température est plus douce en bas des terrasses, cela permettait aux Incas de cultiver tout au long de l’année des fruits exotiques à une altitude aussi élevée.
La visite se fait rapidement. Les terrasses sont bien entretenues et très impressionnantes !!

Conseils pratiques :
– des agences proposent un pack à la journée pour visiter plusieurs sites : Moray, Maras, Ollantaytambo… Nous ne sommes pas passés par une agence, donc on ne connaît pas les tarifs pratiqués.


LES SALINERAS DE MARAS

Nous partons visiter les Salineras depuis Ollantaytambo. Le combi nous dépose au bord de la route, nous pouvons commencer à grimper jusqu’au site.
Le chemin est très facile, on peut découvrir les piscines de sel au fur et à mesure que l’on se rapproche du haut du site.

Toutes ces nuances de couleurs allant du blanc à l’oranger sont magnifiques, nous voyons des personnes travailler dans les piscines, certaines sont même pieds-nus.

La vue, une fois arrivés en haut, est encore plus belle. Toute l’étendue de ces bassins nous laisse bouche bée !
Cela reste un site très très touristique mais ça ne gâche en rien la beauté du lieu.

On peut y ramener des petits sachets de sel pour seulement 1 soles !

Conseils pratiques :
– entrée du site : 10 soles.
– s’y rendre depuis Ollantaytambo : prendre un combi, demander à descendre à Media Luna pour quelques soles (1,5 soles dans nos souvenirs) et emprunter le chemin qui monte jusqu’au Salineras.


OLLANTAYTAMBO

Un joli coup de cœur pour cette petite ville au bout de la vallée sacrée. Assez touristique en journée, car il y a de magnifiques sites archéologiques Incas, mais très calme le soir.

Elle a conservé son système hydraulique Inca, des canaux d’eaux passent un peu partout dans la ville. Ils servaient à irriguer leurs champs.

Il y a 2 sites à visiter :

  •  les ruines payantes (les plus visitées) : prévoir d’y aller le matin assez tôt avant que les groupes arrivent. On peut y trouver des ruines Incas, le bain de la Princesse, le temple du soleil… Vous pouvez louer les services d’un guide qui vous expliquera l’histoire du lieu (nous voulions le faire mais il n’y avait qu’un faux guide qui nous proposait un prix exorbitant).
  •  les ruines gratuites sur les hauteurs de la ville, en face du site principal : ce sont d’anciens greniers Incas encore plutôt bien conservés. Le chemin est beaucoup plus escarpé mais pas insurmontable !

Conseils pratiques :
– s’y rendre depuis Cusco : prendre un collectivo direction Urubamba (10 soles) et prendre un autre collectivo pour Ollantaytambo (4 soles).

Bonnes adresses :
– hôtel Rumi Sonqo : très bon hôtel, bon Wifi, douche chaude. Rosa la patronne est top.
Chuspa : fait de très bonnes pizzas à pâte fine.
Hearts Café : bons plats, bonnes boissons et bon Wifi !
– la Cerveceria del Valle Sagrado : sert de bonnes pressions atisanales (12 types), on peut voir les cuves juste derrière le bar.
– le marché central pour manger à prix dérisoire.

Les Blog Trotters

 

5 Replies to “Cusco et la Vallée Sacrée, en immersion chez les Incas”

  1. Merci et bonne semaine à toi ! Bisous !business online pharmacy

  2. Cool un nouvel article! Et très complet! J’ai voyagé de bon matin 😉 Bisous

    1. marine&quentin dit : Répondre

      Contents que ça t’ai plu 😁😁 Bisous !

  3. […] est 9h du matin, nous sommes toujours à Ollantaytambo dans la vallée sacrée, nous prenons un mini bus pour Hidroelectrica. Le trajet est plutôt court […]

  4. Amate carine dit : Répondre

    Encore un super article!!! Complet et bien ficelé !on apprend plein de choses merki!!!

Laisser un commentaire