Canyon de Colca, notre trek sans agence

Restons encore un peu au chaud, cette fois direction le Canyon de Colca à 200km au nord d’Arequipa.

Nous avons choisi de le faire sans agence car après s’être renseignés sur plusieurs blogs c’est un trek très facile à faire par soi-même. Et devoir partir à 3h du matin, descendre une montagne l’après-midi puis repartir le lendemain ce n’est pas pour nous (pack 2jours/1nuit avec agence) !

Infos pratiques : 

Comment s'y rendre ?
Combien ça coûte ?
Quelle boucle faire ?
Combien de kilomètres ?
Où dormir ?
Les indispensanbles à apporter
Comment s'y rendre ?

Nous avons pris un bus de la compagnie Reyna depuis Arequipa. Un conseil : mettez-vous à droite dans le bus pour la vue sur le canyon !

 

Comptez 6h de route.

 

Prix : 17 soles/personne

Combien ça coûte ?

L'entrée sur le site coûte 70 soles/personne. Nous n'avons pas payé car il n'y avait personne à l'entrée du sentier.

Quelle boucle faire ?

-> Nous somme partis 3jours/2nuits avec le départ depuis Cabanaconde, en passant par Llahuar et Sangalle.

-> D'autres arrêts sont possibles comme : San Juan et Tapay (sûrement moins touristiques).

-> Vous pouvez aussi partir plus longtemps, il y a beaucoup de recoins à explorer dans le canyon !

Combien de kilomètres ?

Cabanaconde -> Llahuar : 11km

 

Llahuar -> Sangalle : 9,4km

 

Sangalle -> Cabanaconde : 4,2km jusqu'en haut du chemin puis 1,3km jusqu'au village.

Où dormir ?

Cabanaconde : Arum Qurpawasi Hospedaje (petit déjeuner, douche chaude inclus)

 

Llahuar : Llahuar Lodge (le seul bâtiment du village) avec bains thermaux inclus. Prix de la nuit : 40 soles.

Possibilité de petit déjeuner, déjeuner et dîner sur place. Emplacements camping disponibles. Réserver sur place car plus cher sur booking.

 

Sangalle : Paraiso Las Palmeras Lodge (au fond de l'oasis) avec piscine incluse. Prix de la nuit : 40 soles.

Possibilité de petit déjeuner, déjeuner et dîner. Arriver tôt pour profiter de la piscine au soleil et sans touristes !

Les indispensanbles à apporter

De l'eau !! Les bouteilles vendues sur place sont très très chères ! Nous avons voyagé avec notre gourde LifeStraw qui a sauvé notre budget dans ces moments là.

 

Un maillot de bain car ça serait dommage de ne pas pouvoir se baigner !

Passons maintenant aux choses sérieuses !

Nous quittons Arequipa en fin de matinée pour se rendre à Cabanaconde (ville de départ du trek), nous passons par le Mirador de los Andes à 4910m d’altitude puis le bus prend la route du canyon où la vue en contrebas est splendide et vertigineuse par endroit !

Arrivés à destination nous allons à notre hôtel, puis nous achetons quelques fruits et barres de céréales pour les prochains jours.

https://www.youtube.com/watch?v=hmdG8caFlJ0
Notre vidéo de drone du Canyon de Colca

Jour 1 : Cabanaconde -> Llahuar

Après un départ matinal à 6h30, nous sommes en route vers notre 1ère étape, le Llahuar Lodge au bord du rio Majes.

Il n’y a personne à l’entrée du sentier pour payer le droit d’entrée nous continuons donc notre chemin. La première partie est simple et plate, on surplombe le canyon. 

Vient ensuite la longue partie qui descend, les genoux en prennent un coup et le soleil se lève pour bien nous réchauffer.
Les paysages sont extrêmement secs, il n’y a pas de ruisseaux et d’arbres, seulement des cactus. On aperçoit même un condor volant au dessus de nous !

Nous avons très chaud, le soleil tape très fort et on se rapproche de la rivière qui est en bas du canyon. On aperçoit un magnifique geyser sur le bord de cette rivière. 

Il faut maintenant traverser de l’autre côté, il y a 2 ponts dont un piéton que nous prenons. Et ce n’était pas une bonne idée ! Le pont n’est pas stable du tout (c’est un suspendu), on se dépêche de traverser mais pas trop non plus. Une belle frayeur !!

Nous apercevons notre hôtel un peu plus loin, une dernière descente et on y est. Les bains thermaux nous attendent, un plaisir de s’y plonger dedans, au bord de la rivière. Le reste de la journée sera tranquille entre sieste et baignade. 

Les repas proposés ne sont pas mauvais mais on a connu mieux !

Jour 2 : Llahuar -> Sangalle

Nous partons à 7h30 dans le but d’aller dans le village de San Juan, plus loin que l’oasis de Sangalle. Mais on changera d’avis en route.

Le chemin est très sympa, on préfère passer par le chemin piéton que par la route. C’est plus long et difficile mais vraiment plus joli. On traverse des champs de cactus et un village menant à un super mirador.

Le reste du trajet se fait sur la route, heureusement qu’il n’y a pas beaucoup de voiture qui passe ! On profite des points de vue pour faire des vidéos de drone, il y a de quoi s’amuser par ici !

C’est ici que finalement nous changeons d’avis sur notre parcours. En contre bas de la route on peut apercevoir l’oasis de Sangalle avec ses hôtels et piscines. Le lieu est très touristique mais l’appel des piscines a été plus fort !

Nous bifurquons donc sur un petit chemin qui descend à pic vers un premier plateau rempli de cactus, puis un autre chemin nous amène vers l’oasis. 
Il y a une cascade entourée de végétation et un pont (cette fois fiable) qui passe au dessus du rio. C’est magnifique !

A Sangalle on trouve que des hôtels, on passe les premiers pour être plus tranquille et allons tout au fond de l’oasis. L’hôtel est très sympa et la piscine aussi.
Nous arrivons vers 12h donc nous avons pas mal de temps pour profiter de la piscine au soleil (une fois à l’ombre ça caille!) et presque seuls.
Les groupes de touristes qui passent par agence arrivent bien plus tard et dommage pour eux, la piscine est à l’ombre…

Fini la détente, après un repas bien chaud nous partons nous coucher car demain c’est notre dernier jour et la plus grosse montée nous attend !

Jour 3 : Sangalle -> Cabanaconde

Réveil à 5h, petit déjeuner englouti (2 énormes pancakes !!) nous partons à la lueur de nos frontales sur le chemin du retour à 5h30.

Faut pas se mentir, c’est raide mais largement faisable. Le seul inconvénient ce sont les groupes qui montent sur des mules, les guides ne font pas du tout attention et le chargement d’une de ces mules a fait tomber Marine, qui a failli terminer dans le ravin…

Après cette mésaventure nous arrivons sur la fin où il y a beaucoup de pierres sur le chemin, nous doublons plusieurs groupes partis avant nous et au bout de 2H15 nous sommes en haut ! Fiers de nous, nous n’avons pas chômé !

Plus qu’à rejoindre le village, et se perdre, en traversant des champs de vaches. Par chance nous trouvons un bus qui part dans 1h, le temps de faire quelques courses pour le midi.


Et voilà, le trek du Canyon de Colca est terminé pour nous. C’était vraiment bien, un plaisir de randonner au soleil et pas emmitouflé sous plusieurs couches de vêtements !

Pas besoin de prendre un guide, le trek est très facile. Avec l’application Mapsme c’est très simple. Cela permet d’organiser sa randonnée comme on le souhaite. Et ça, ça n’a pas de prix !

Les Blog Trotters

One Reply to “Canyon de Colca, notre trek sans agence”

  1. […] la suite de nos aventures dans notre prochain article au Canyon de Colca […]

Laisser un commentaire